À l'avant-scène
Musique

Le fabuleux parcours d’un programmateur

Dominique Soutif occupe le poste de Coordonnateur à la programmation depuis la réouverture en 2007 du Palais Montcalm – Maison de la musique. Très jeune, il s’intéresse, presqu’avec obsession, à la qualité d’une performance vocale ou instrumentale mais aussi à la beauté sonore des voix et des instruments et à la production de disques.

...

Isabelle Guilbeault
10 janvier 2018

Dominique Soutif occupe le poste de Coordonnateur à la programmation depuis la réouverture en 2007 du Palais Montcalm – Maison de la musique.

Très jeune, il s’intéresse, presqu’avec obsession, à la qualité d’une performance vocale ou instrumentale mais aussi à la beauté sonore des voix et des instruments et à la production de disques. De là vient son intérêt pour la radio quand il s’installe en Colombie-Britannique et devient réalisateur à Radio-Canada Vancouver où il s’occupe de plusieurs projets, dont la production de l’émission R-C XYJazz quatre soirs par semaine pendant 5 ans. De plus, il réalise et produit 19 albums de world et de jazz et reçoit même un Prix Juno.

Il poursuit son travail à Radio-Canada Ottawa puis quitte le monde de la radio après plus de 20 ans. Il enseigne la radio et la production sonore à l’Université St-Paul en plus d’être programmateur au Conseil des arts du Canada.

Quand le Palais Montcalm l’invite à programmer ses concerts, Dominique n’est pas étranger à la Vieille Capitale puisqu’il a été juge pendant des années au jury du Festival d’été. Comme il avait adoré l’ambiance de la ville et les rencontres avec des artistes venus d’un peu partout, il a accepté avec plaisir.

En 10 ans, grâce à lui, le Palais Montcalm a accueilli des artistes chevronnés (King Crimson, Pat Metheny, Wayne Shorter, Sharon Jones, Harry Manx) et des découvertes qui ont soulevé les foules, la plus spectaculaire étant Agnes Obel. Elle devait chanter dans la salle d’Youville mais la demande fut tellement forte qu’il a fallu la déménager rapidement dans la salle Raoul-Jobin ! Dominique n’était pas sûr de son coup, mais son audace a donné un beau résultat et la salle s’est remplie sans peine.

Au cours des prochains mois, il vous invite à voir et entendre des artistes chouchous du Palais – comme Stacey Kent, Jack Broadbent, le François Bourassa Quartet, Idir – et des découvertes – l’allemand Nils Frahm, le groupe cubain Septeto Santiaguero, et l’italien Paolo Angeli entre autres. Pour sa part, il a hâte de voir Valerie June, une artiste du sud des États-Unis qui chantera un mélange de country-folk avec du bluesrock et du soul le 8 février à la salle Raoul-Jobin.

Toujours à la recherche de musiciens qui sortent de l’ordinaire, Dominique aimerait accueillir éventuellement Snarky Puppy, Rhiannon Giddens, Johann Johannsson, Max Richter, Kronos Quartet avec le Trio da Kali, Blick Bassy, Alsarah & the Nubatones, The Daptone Super Soul Revue, Andrew Bird et Les Violons barbares.

Quand on lui demande quelle expérience il souhaite vivre quand il assiste à un concert, il répond : « que l’artiste me surprenne, qu’il dépasse mes attentes, qu’il vienne me chercher, me fasse voyager dans un endroit que je ne connais pas encore et qu’au courant du concert, je sois ému. »

Grâce au travail de Dominique Soutif, le Palais Montcalm se démarque des autres salles de la région avec des artistes de tous les horizons et des découvertes incontournables.

Dans cet article