Littérature

Le fou de l'île [Livre]

Roman poétique qui raconte l'histoire d'un homme en quête de délivrance, Le fou de l'île est à l'image du grand auteur-compositeur-interprète : entier, authentique, empreint d'une rage de vivre et d'un profond humanisme.

...

Écrit à la fin des années 1940, à l'île d'Orléans, ce deuxième roman de Félix Leclerc, d'abord refusé par des éditeurs québécois, paraît à Paris en 1958. Le fou de l'île met en scène un étranger venu de « la ville de fer », comme son auteur, pour s'installer dans l'île où il s'emploie à transformer les insulaires en leur recommandant de rechercher « la chose qui vole », c'est-à-dire l'amour. Quelques-uns d'entre eux, dont Salisse le pêcheur d'anguilles, Bérêt le forgeron ou Jubiau le guitariste chanteur, acceptent d'écouter son discours qui sème toutefois l'inquiétude au sein de la population. D'autres, comme Barnabé l'avare, entendent bien chasser de leur territoire cet agitateur. Le fou sait qu'il dérange et décide un jour de repartir, non sans avoir suscité le trouble dans le cœur des insulaires qui ne seront plus jamais les mêmes après son passage. Roman poétique qui raconte l'histoire d'un homme en quête de délivrance, Le fou de l'île est à l'image du grand auteur-compositeur-interprète : entier, authentique, empreint d'une rage de vivre et d'un profond humanisme.

EXTRAIT

« Au nord de l'île sont les escaliers qui mènent vers les fonds, pleins de silence. Là, les matins d'épaisse brume, on sent l'iode. Cavernes en ruine, pics crevassés, falaise à devant de cathédrale face à la mer. Et l'eau verte qui tape en bas. C'est là que le fou de l'île, venu d'un long voyage, a été vomi par la marée de neuf heures, une nuit de ce temps-là, pendant que personne ne s'en doutait, une nuit d'été... »

— Une citation de  Extrait du livre « Le fou de l’île », de Félix Leclerc

Source : Radio-Canada - Les Livres incontournables

Contenus associés